poesie

Une lueur dans le ciel, timide, perce le jour.
Dans son éclat infini elle attend le néant.
Apparaît alors, l'obscurité dessinant le contour,
Du paysage endormi qui éteint son talent.

Tel un ange prieur, l'astre de sa blancheur,
Embrume le village de sa course lointaine.
Le vent dans les herbes, le port et les fleurs,
Mène la fraicheur dans la plaine sereine.